Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2010 3 15 /09 /septembre /2010 23:05

Le dernier rapport du Conseil National de l’Ordre des Médecins sur la démographie médicale a mis en pleine lumière, au-delà d’une situation globalement alarmante, l’existence d’énormes disparités dans l’offre de soins sur le territoire national. L’héliotropisme et  les grandes villes sont toujours des attraits puissants pour les jeunes médecins. L’âge, la désaffection de la médecine libérale et l’engouement pour toutes formes de salariat, la féminisation de la profession constituent autant de paramètres qui font peser de lourdes interrogations sur les soins de la population française d’ici à cinq ans. En 2010, les médecins de plus de 55 ans représentent 42% des médecins généralistes libéraux et 40% des spécialistes. L’installation en libéral, toutes spécialités confondues, est boudée (5,80% entre 1995 et 2009) au profit du salariat (+24,50%  à l’hôpital et +23,30% en dehors de l’hôpital entre 1995 et 2009).

La Vendée est plus mal lotie que les autres départements de la région Pays-de-la-Loire en terme d’effectifs de médecins inscrits au tableau de l’Ordre (tableau n°1).

Tableau n°1 : Variation des effectifs des médecins inscrits au Tableau de l’Ordre

 

Département

Variation 2008/2009

Loire-Atlantique

+1,32%

Maine-et-Loire

+1,6%

Mayenne

-1,07%

Sarthe

+1,95%

Vendée

-7,58%

Total

-0,03%

 

Parmi ces nouveaux inscrits, 63,2% ont fait le choix d’exercer leur activité en secteur salarié.

27,2% effectuent des remplacements et 9,6% s’installent en libéral. 47,1% des nouveaux inscrits sont des médecins généralistes. Viennent ensuite par ordre numérique l’anesthésie-réanimation, la psychiatrie, la gynécologie-obstétrique et la pédiatrie. 31% des nouveaux inscrits ont choisi d’exercer leur activité à Nantes. La ville d’Angers arrive en deuxième position.

Tableau n°2 : Densité, moyenne d’âge, part des 55 ans et plus, part des femmes chez les médecins généralistes libéraux

 

 

Densité

100 000 hbs

 

Moy_Age

 

>=55 ans

Part femmes

Loire-Atlantique

89,3

50

34%

30%

Maine-et-Loire

89,2

51

39%

30%

Mayenne

68,6

52

44%

24%

Sarthe

71,7

53

51%

21%

Vendée

84,2

52

45%

28%

Métropole

90,7

52

42%

29%

 

Pour ce qui nous concerne plus spécifiquement, la situation à Fontenay-le-Comte aujourd’hui est alarmante si aucun des médecins partant en retraite n’est remplacé :

15 médecins généralistes libéraux sont installés dans Fontenay. Deux médecins ont pris leur retraite au printemps, sans trouver de repreneur pour leur clientèle et pour le cabinet. Quatre autres médecins généralistes prendront leur retraite d’ici 2 à 4 ans. Il ne restera que 9 médecins d’ici à 5 ans dans Fontenay si aucun jaune médecin ne prend leur relève…La situation de la communauté de communes de Fontenay le Comte est tout aussi alarmante, plus aucun médecin généraliste n’exerce à  St Michel Le Cloucq, Bourneau, Sérigné, Doix, Longèves ou l’Orbrie. Mervent, Pissotte et Fontaines ont chacune un médecin généraliste libéral, pour encore combien de temps ? Benêt compte 4 médecins généralistes, Maillezais 2 et Nieul sur l’Autize, un seul. Les médecins généralistes restant en exercice avouent leur peur de craquer devant la pression professionnelle engendrée par la pénurie de médecins. Ils sont « surbookés », veulent « limiter leur activité professionnelle » et pour la plupart ne peuvent plus recevoir les patients des médecins récemment retraités.

Quant aux spécialistes, la situation à Fontenay le Comte n’est guère brillante. Plus aucun pédiatre ou gynécologue n’exerce en libéral. L’activité des spécialistes est concentrée sur le pôle santé. A Luçon, le service de Radiologie envisage de faire faire les examens de radiologies par des manipulateurs qui enverront les clichés à des sociétés d’interprétation, qui renverront les résultats au patient. Plus aucun contact humain ne sera possible entre le patient et son médecin radiologue, qui pratique un examen médical, interroge le patient avant de déterminer quel sera le meilleur examen radiologique à pratiquer pour obtenir un diagnostic et rassure le patient !

Tableau n°3 : Densité, moyenne d’âge, part des 55 ans et plus, part des femmes chez les médecins spécialistes en activité régulière

 

Densité

100 000 hbs

 

Moy_Age

 

>=55 ans

Part femmes

Loire-Atlantique

163

48

30%

42,8%

Maine-et-Loire

145

50

36%

39,2%

Mayenne

77,6

52

32,9%

32,9%

Sarthe

104,8

52

34,4%

34,4%

Vendée

89,3

51

38,5%

38,5%

Métropole

166,9

51

40%

40%

 

Quelles sont les solutions d’attractivité pour les jeunes médecins ? Qui peut les mettre en place ?

Les gouvernements successifs se sont voilés la face sur la démographie médicale entre 2010 et 2020, depuis 1985. Le départ en retraite des médecins diplômés dans les années 60 était prévu, le numerus clausus (barrière au concours d’entrée en médecine) a été maintenu à un niveau très bas (<4200 étudiants admis en 2ème année/an) jusqu’en 2002. Actuellement, le numerus clausus a été remonté à 7400/an. Mais voilà, il est un peu tard, étant donné la durée de formation d’un médecin (10 ans) prêt à s’installer. Les femmes étudiantes sont majoritaires mais n’exercent pas toujours après leur thèse ou en secteur salarié en temps partiel.

La pression du gouvernement pour imposer une carte d’installation aux jeunes médecins diplômés n’a pas résisté à leur colère. Pourtant, reculer ne sera bientôt plus possible puisque l’Etat garantit à tous ses concitoyens l’accès aux soins de qualité. Il ne peut laisser sur le côté les habitants des campagnes.

Le Conseil Général de Vendée s’apprête à prendre un ensemble de mesures en faveur de la démographie médicale afin de maintenir en Vendée un service de soins de proximité. Un plan en 3 points est proposé :

1/ les aides à l’installation en zones déficitaires

2/ les aides aux études et aux stages en médecine générale en Vendée et une aide pour les étudiants en médecine de 3ème cycle (après l’examen national classant, durant leur internat). Répartie sur leurs 3 dernières années de formation, cette aide  de 15 000€ est accordée à ceux qui s’engagent à venir exercer pendant 10 ans dans la commune d’installation, qui doit avoir une densité de médecins inférieure à la moyenne départementale.

3/ Création de maisons départementales dans les zones rurales.

Sur ce dernier point, ces maisons rurales ne sont créées qu’en Nord-Vendée, la plus proche étant envisagée à La Chataigneraie. Le Sud-Vendée est oublié…comme d’habitude !

Alors à lui de se retrousse les manches !

Cependant, le silence du maire de Fontenay –le-Comte sur le sujet de la démographie médicale est encore une fois remarqué. A-t-il seulement évoqué le sujet ? Se préoccupe-t-il des médecins généralistes de Fontenay débordés de jour comme de nuit avec leurs gardes et honteux de devoir refuser de nouveaux patients ? Pense-t-il aux patients des médecins partis en retraite qui sont à la recherche d’un nouveau praticien qui puisse encore les prendre en charge malgré une salle d’attente bourrée à craquer ? Nul ne sait !

Que propose la mairie pour inciter des nouveaux médecins à reprendre les cabinets des anciens ? Parce qu’il pourrait y en avoir des solutions à étudier : Primes à l’installation, mise à disposition de locaux, des maisons rurales de consultation …

Les médecins généralistes espèrent que la venue de familles à l’occasion de l’implantation de nouvelles entreprises en sud-Vendée, entrainera un dynamisme qui attirera les jeunes médecins. Pour l’instant, nous en sommes toujours à « Sœur Anne, ne vois-tu rien venir ? ». Pour l’instant, la mairie actuelle suit parfaitement le mouvement de la précédente, c’est blanc-bonnet et bonnet-blanc !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by REF
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : REUNIR ET ENTREPRENDRE POUR FONTENAY
  • : REF est une association qui a pour but de rassembler toutes les personnes qui se reconnaissent dans les valeurs de la droite républicaine et du centre à Fontenay le Comte.
  • Contact

Notre but

Réflechir, débattre et proposer un projet alternatif et crédible aux Fontenaisiens en 2014.

Rechercher

L'Equipe

        REF compte environ 60 membres. Certains sont actifs dans un mouvement politique ou simples sympatisants(UMP, UDI, Modem, DVD, etc..), d'autres soutiennent seulement notre action de rassemblement au service des Fontenaisiens.

Le bureau est composé de 6 membres, assisté de 12 membres supplémentaires au sein du conseil d'administration.


  
 Ludovic HOCBON              Jean Michel LALERE    

       Président                    Vice président       

      ludoIMG 0225                   lalereIMG 0228 

 

 

    Delphine BEZIAT             Hervé BOIGEOL 

       Secrétaire                   Secrétaire adjoint

          delph                 boigeol

 

 

Christelle TRUDEAU           Leslie GAILLARD  

        Trésorière                  Trésorière adjointe 

       IMG 0222                     leslie 

Archives

Comment adherer à REF ?

           Pour nous rejoindre, c'est très simple, il suffit de remplir le formulaire ci joint, accompagné du montant de la cotisation. Le bureau de REF validera ou non votre adhésion.


Vous participerez ainsi à la dynamique de rassemblement de la droite et du centre à Fontenay le comte.

 

  Bulletin-d-adhesion-REF-2013 Bulletin-d-adhesion-REF-2013

 





Pages