Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 16:17

Ludovic HOCBON, président de l’association d’opposition REF, se réjouit de la forte mobilisation des électeurs de Fontenay pour cette élection et constate  la très forte augmentation du score du front national.  Avec un taux de participation de 82,38%, les fontenaisiens se sont déplacés massivement, déjouant ainsi tous les pronostics.

 

fbb2a8a9e2

Fort de 30,63% des voix, Nicolas Sarkozy arrive en tête dans notre ville, reléguant ainsi François Hollande à la deuxième place avec seulement 29,83 % des suffrages malgré la forte mobilisation du maire.

  résultatdu1ertour résultatdu1ertour

 

                    REF appelle donc tous les électeurs de la droite et du centre, à se rassembler derrière Nicolas Sarkozy, seul candidat à apporter des solutions concrètes aux problèmes de la France (compétitivité, dette, Europe, etc…), dans un contexte de crise internationale.

    

Partager cet article

Repost 0
Published by REF
commenter cet article

commentaires

GIRARD 02/05/2012 18:36

J'avais déjà lu les 12 questions simples dans l'isoloir de M. Montassier mais le 3ème point est assez surréaliste de ce qui se passe depuis 5 ans : "une société solidaire envers les plus fragiles
et les plus démunis qui respecte leur dignité". Alors là, pas eu le sentiment qu'il y ait eu de la solidarité envers les plus démunis et les plus fragiles, alors là, une petit goût amer quand même
!!...

Richard Binet 02/05/2012 13:49

Si c'est pas du franchissement de ligne jaune ça :

http://www.dailymotion.com/video/xqicrc_sur-rmc-bfmtv-sarkozy-a-declare-qu-il-y-a-trop-d-immigres-en-france_news

Juste pour info; savez vous que c'est Mr Longuet qui a écrit le 1er programme économique du FN en 1973(sans parler du nombre impressionnant de casseroles et condamnations qu'il a au c..), joli
signe d'ouverture(à l’extrême droite) de la part du président que de choisir un si triste sire.

GIRARD 02/05/2012 13:24

"une ligne jaune qui se sera pas franchie" je crois qu'elle a été franchie même si vous persistez à dire le contraire.
Certes, le ps ne s'offusque pas du front de gauche mais l'extrème droite a quand même une conotation qui dans l'histoire nous a amené des choses effroyables dans notre pays !! je vous passe les
détails et quand une représentante politique de ce parti s'affiche avec les responsables "skin" du pays, va au bal des nazis en Autriche,etc... vous avouerez, que quand même, c'est plutôt
nauséabond que de faire les yeux doux à ce parti !!
la valeur "travail" : encore faudrait-il qu'il y en ait du travail !! c'est quoi l'assistanat ? Les gens qui se retrouvent au chômage car leurs entreprises font des bénéfices et délocalisent quand
même ?? les chômeurs sont des assistés ? Mais je vous rappelle que pour avoir droit au chômage, il faut avoir travaillé car on cotise pour le chômage !! pas de travail, pas de droit ! toutes les
cotisations prélevées sur notre salaire sont pour les assités ? Mais si on cotise on a droit non ??? Il en est de même avec la sécurité sociale ! si on tombe malade et on se retrouve en arrêt
maladie, on touche des indemnités journalières ! Les malades sont aussi des assistés ? Toujours dans le clivage votre candidat : il divise !! jamais le mot solidarité dans son discours !! Droite,
gauche, gauche droite, il faut une opposition et c'est ça la démocratie et c'est plutôt sain mais là, où est la droite humaniste ? Incompréhensible qu'elle cautionne ces discours !! d'accord avec
le dernier poste, les déclarations de Gérard Longuet sont édifiantes et rappelons que le conseiller politique de M. Sarkosy s'appelle M. Buisson que l'on ne voit jamais d'ailleurs, on voit beaucoup
M. Gaino sur les plateaux télé mais jamais M. Buisson !!

REF 02/05/2012 14:46



je ne souhaite pas polemiquer, je comprends vos réactions sur l'attitude de Mr LONGUET ou d'autres, nous ne les partageons et nous les condamnons. Mais une fois que l'on a dit ca, on a pas
resolu les problemes et ce n'est pas l'arrivée de Francois Hollande qui reglera tous ces problemes, bien au contraire. Marine lepen attend bien sagement de ramasser les miettes d'une UMP divisée
et d'un PS incapable de faire face aux enjeux du 21 eme siecle. 


Wilfried de Montassier, membre du nouveau centre a parfaitement resumé les question a se poser dimanche prochain. Je vous les livre, elles ont d'ailleurs été mise en ligne sur le blog de
Michel Muller. Preuve en est qu'il existe des divergences mais qu'il faut se rassembler sur l'essentiel lorsqu'il s'agit de l'avenir de la France.


 


12 questions simples dans l’isoloir


 


Le 1ertour des
élections présidentielles, avec un fort taux de participation, a permis à chaque électeur d’exprimer tout à la fois, des convictions, des adhésions, des inquiétudes et des protestations.


 


Toutes ces expressions sont respectables et doivent être entendues.


 


Au second tour, dans notre for intérieur, dans le secret de l’isoloir, nous devrons nous concentrer sur les enjeux essentiels pour l’avenir de la
France, loin des querelles subalternes, et nous poser quelques questions simples :


 




Qui, de Nicolas Sarkozy ou de François Hollande est le plus compétent, le plus expérimenté et le plus solide de caractère pour conduire le pays
au cœur d’une Europe et d’un monde bouleversés par l’une des crises économiques les plus graves de notre histoire ?




Lequel des deux candidats saura éviter à la France le destin de la Grèce et de l’Espagne que des gouvernements socialistes ont entrainées à la
faillite et à des drames sociaux extrêmement douloureux ?




Qui de Nicolas Sarkozy ou de François Hollande est le meilleur garant d’un retour à l’équilibre de nos finances publiques et à une réduction de
la dette qui ampute le pouvoir d’achat des Français, pèse sur notre dynamisme économique et obère l’avenir des générations futures ?




Lequel des deux candidats sait le mieux promouvoir les valeurs supérieures du travail, du mérite et de la responsabilité ?




Qui de Nicolas Sarkozy ou de François Hollande saura tourner les priorités de l’éducation nationale, de l’université et des systèmes de formation
vers la réussite scolaire et professionnelle des jeunes et non vers la seule satisfaction de quelques intérêts catégoriels ?




Lequel des deux candidats aura à cœur un aménagement équilibré de notre territoire et une ruralité vivante face au poids des grandes villes et
des grandes agglomérations en majorité socialistes ?




Qui de Nicolas Sarkozy ou de François Hollande saura donner à nos PME-PMI, poumon de l’économie française, la confiance pour entreprendre et les
moyens pour investir, seules sources de créations d’emplois ?




Lequel des deux candidats aura le courage de redéfinir les conditions du dialogue social dans l’entreprise qui associent et respectent plus les
salariés et s’affranchissent du diktat de syndicats peu représentatifs ?




Qui de Nicolas Sarkozy ou de François Hollande, par une vision de long terme et des réformes courageuses, pourra le mieux garantir à nos
concitoyens un haut niveau de protection sociale et des retraites décentes ?




Lequel des deux candidats est le plus attaché aux valeurs de notre civilisation et pourra le mieux résister à la montée des communautarismes et
faire respecter le pacte social, laïc et républicain sur lequel s’est construite la France ?




Qui de Nicolas Sarkozy ou de François Hollande est le plus crédible pour protéger nos concitoyens contre la progression de toutes les
violences : des délinquances du quotidien aux menaces terroristes ?




Lequel des deux candidats sera le plus libre de faire les meilleurs choix dans l’intérêt général du pays sans être prisonnier d’alliances
politiques et idéologiques (verts-communistes-extrême gauche) et sans démagogie électoraliste pour se faire réélire ? (on ne peut faire que 2 mandats)




 


Depuis cinq ans de crises internationales et européennes quasi-ininterrompues, Nicolas Sarkozy a réussi à maintenir le pays la tête hors de l’eau et
à afficher un bilan bien meilleur que dans l’immense majorité des pays voisins et comparables.


 


Depuis cinq ans, pourtant, il fait l’objet de critiques, voire d’insultes, violentes et incessantes. Il semble que tout a été fait pour que nous
apprenions à le haïr.


 


Certes il est critiquable et son quinquennat n’est pas exempt de reproches.


 


Mais jamais personne n’a remis en cause sa dimension d’homme d’Etat. Avez-vous entendu ses propres amis – ou même ses adversaires politiques – douter
de son courage et de ses capacités ? Avez-vous jamais entendu ses propres amis le traiter de « capitaine de pédalo » ou penser qu’il était trop « mou » pour gouverner le
pays ? Jamais ! Ces doutes ne se sont toujours exprimés que sur François Hollande et venaient de sa propre famille politique, de ses soutiens ! De ceux qui le connaissent le
mieux !


 


Adhérent du Nouveau Centre, je suis attaché :


 




A une Europe renforcée, plus démocratique et sociale qui nous protège de la mondialisation et préserve l’identité des peuples ;




A une économie de la responsabilité qui encourage et soutienne les entrepreneurs et les créateurs de richesse et d’emplois en
France ;




A une société solidaire envers les plus fragiles et les plus démunis qui respecte leur dignité ;




A la restauration de l’ascenseur social qui permet à chacun de progresser par son mérite et aux parents d’envisager un avenir meilleur pour leurs
enfants.




 


Aussi, pour ma part, à ces 12 questions simples, je réponds sans hésiter : Nicolas Sarkozy. 12 questions auxquelles il m’est aisé de répondre,
mais qui sonnent, pour leur mise en œuvre, comme les 12 travaux d’Hercule.


 


Par définition, ce n’est pas un homme normal – banal – qui pourra engager ces travaux et les réussir, mais un homme au tempérament, à la volonté et à
l’énergie exceptionnels. Qualités reconnues à un seul des deux finalistes de cette élection : Nicolas Sarkozy.


 


Le 6 mai, dans l’isoloir, c’est à ces questions simples mais déterminantes pour l’avenir de la France que nous devrons répondre.


 


Ainsi que le disait Hervé Morin le soir du 1ertour : « le 6 mai, pas une voix ne doit manquer à Nicolas Sarkozy ».


 


 


 


Wilfrid MONTASSIER


 


Conseiller général de la Vendée


 


Maire de La Rabatelière


 


 


 



Richard Binet 02/05/2012 10:43

Et quel est votre niveau de "ferveur" suite aux dernières déclarations de Mr longuet(ancien créateur du grouspuscule étudiant d'extrème-droite "Occident").
Ne trouvez vous pas que les propos du président ces dernieres semaines sur certains sujets ont quelques relents que je qualifierai au minimum de "nationaliste" pour rester poli.

REF 02/05/2012 11:07



Bonjour,


Comme nous l'avons déjà dit, il y a des excès que nous ne reprenons pas. Mr Longuet a parlé
en son nom et ne sont pas repris par la direction de l'UMP. Il y une ligne jaune a ne pas franchir et elle ne sera pas franchie par Nicolas Sarkozy. Ce qui n'empêche de parler de tous les sujets.
Les électeurs du FN ne sont pas tous racistes et xénophobes, ils convient de les écouter et les comprendre. Le FN est un parti autorisé que je sache et il arrange bien la gauche pour les
triangulaires a venir lors des élections législatives. Les excès d'extrême gauche ont existés eux aussi et le PS ne s'en offusque pas pour autant.



GIRARD 01/05/2012 15:46

Merci pour votre réponse. Un petit rappel : la droite est au gouvernement depuis 1995 et M. Sarkosy occupe des postes clés de ce gouvernement depuis 2002. La crise est arrivée en 2008 et il a été
élu en 2007. Qu'en est-il de son bilan de première année ?? et vous n'avez pas répondu à ma question "qu'est ce le vrai travail" ? Autour de moi, nous en débattons avec des gens de droite, du
centre, de gauche, mais aucun à ce jour n'a pu m'expliquer ce qu'est le vrai travail. Alors je me dis que vous, connaissant et défendant la politique de M. Sarkosy et la personne, vous pouvez
peut-être nous éclairer sur cette question. D'avance je vous en remercie. Cordialement.

REF 01/05/2012 19:07



Je tiens a préciser que REF n'est pas l'antichambre de l'UMP et que REF est un rassemblement de toutes les sensibilités de la droite et du centre.


En ce qui concerne "le vrai travail", ce n'est pas l'expression que je prefere du président et j'avoue mon manque de ferveur lorsqu'il pointe les syndicats. Mais il est vrai que la France
sortira de ces problemes par le travail en les affrontant et non en partageant le travail que nous n'avons pas d'ailleurs. La valeur travail est effectivement une marque du clivage entre la
gauche et la droite. La droite souhaite recompenser les heures supplementaires en donnant du pouvoir d'achat, la gauche les supprimer. Il faut que le travail rapporte davantage que l'assistanat.
Celui qui est au chomage, subit un drame, il faut le former pour retouver un travail mais pas le comdamner à l'assitanat perpetuel. Celui qui percoit le RSA a des droits mais il doit egalement
avoir des devoirs envers la société qui le lui permet.


Tous ces sujets sont compliqués et meritent un certain consensus(ce qui s'est fait en allemagne), je ne me sents pas etre plus égoiste que certains de mes amis dont le coeur balance a gauche. Si
la France veut etre genereuse avec ses enfants, elle doit repenser son modèle social et Nicolas Sarkozy a eu raison aujourdhui de dire aux syndicats de poser le drapeau rouge et de servir la
France, ce serait bien plus utile.



Présentation

  • : REUNIR ET ENTREPRENDRE POUR FONTENAY
  • : REF est une association qui a pour but de rassembler toutes les personnes qui se reconnaissent dans les valeurs de la droite républicaine et du centre à Fontenay le Comte.
  • Contact

Notre but

Réflechir, débattre et proposer un projet alternatif et crédible aux Fontenaisiens en 2014.

Rechercher

L'Equipe

        REF compte environ 60 membres. Certains sont actifs dans un mouvement politique ou simples sympatisants(UMP, UDI, Modem, DVD, etc..), d'autres soutiennent seulement notre action de rassemblement au service des Fontenaisiens.

Le bureau est composé de 6 membres, assisté de 12 membres supplémentaires au sein du conseil d'administration.


  
 Ludovic HOCBON              Jean Michel LALERE    

       Président                    Vice président       

      ludoIMG 0225                   lalereIMG 0228 

 

 

    Delphine BEZIAT             Hervé BOIGEOL 

       Secrétaire                   Secrétaire adjoint

          delph                 boigeol

 

 

Christelle TRUDEAU           Leslie GAILLARD  

        Trésorière                  Trésorière adjointe 

       IMG 0222                     leslie 

Archives

Comment adherer à REF ?

           Pour nous rejoindre, c'est très simple, il suffit de remplir le formulaire ci joint, accompagné du montant de la cotisation. Le bureau de REF validera ou non votre adhésion.


Vous participerez ainsi à la dynamique de rassemblement de la droite et du centre à Fontenay le comte.

 

  Bulletin-d-adhesion-REF-2013 Bulletin-d-adhesion-REF-2013

 





Pages