Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2010 1 06 /09 /septembre /2010 07:26

A l’heure où la réforme des retraites est un enjeu décisif, la gauche organise une nième journée de grève.

En quoi, faire une journée de grève nationale va-t-elle faire avancer la réflexion sur le financement des retraites ? Avez-vous entendu des propositions honnêtes et réfléchies de la part de l’opposition qui auraient pu aider notre gouvernement à engager une réforme encore plus juste ?.. Nous n’avons rien entendu ! Encore une fois, la gauche critique tout mais ne propose rien pour les Français, parce qu’elle n’a pas de meilleure idée. Cette réforme des retraites s’est faite en concertation avec les syndicats, pour la majorité de gauche, ne l’oublions pas !

Vous avez certes entendu des propositions démagogiques, histoire de camper sur des acquis sociaux sans doute justes à leur époque mais complètement dépassés aujourd’hui. La journée de grève va encore coûter des milliards d’euros à l’Etat et aux entreprises. Les enfants ont à peine repris l’école, que leurs enseignants seront absents mardi prochain. Mais écoutez bien les revendications, sont-elles en cohérence avec la situation économique et démographique de notre pays ?

Gouverner un pays c’est savoir prendre les problèmes à bras le corps, courageusement même si les décisions doivent demander à tous des sacrifices douloureux. L’Etat ne peut pas appliquer le cas par cas, il doit avoir une vision d’ensemble. Camper sur les privilèges ou des acquis sociaux d’une génération n’est pas une attitude responsable. Ce n’est pas en faisant de l’obstruction qu’on sauvera la retraite de nos enfants, bien au contraire ; c’est une solidarité inter-générationnelle qu’il faut mettre en œuvre !

Partager cet article

Repost 0
Published by REF
commenter cet article

commentaires

Voltaire 18/10/2010 18:32


Guillaume Sarkozy, futur bénéficiaire de la réforme des retraites ?

Selon Médiapart, le frère du président vise le pactole du marché de la retraite complémentaire privée. Et prépare pour cela une alliance avec des acteurs semi-publics.

Le site d'information Médiapart affirme jeudi 14 octobre que la réforme des retraites pourrait favoriser les intérêts du groupe Malakoff Médéric, dont le délégué général n'est autre que Guillaume
Sarkozy, le frère du chef de l'Etat.

Selon Médiapart, la réforme "va conduire à l'asphyxie financière des grands régimes par répartition" et sera donc "propice à l'éclosion de ces grands fonds de pension qui n'étaient pas encore
parvenus à s'acclimater en France, à quelques rares exceptions près". Parmi les opérateurs privés d'ores et déjà sur les rangs, figure le groupe Malakoff Médéric.



Des alliés puissants

"Il ne s'agit pas que d'une coïncidence. Mais bien plutôt d'une stratégie concertée en famille", écrit Médiapart, "l'un assèche les régimes par répartition tandis que l'autre pose les fondements du
système par capitalisation". Le site ajoute : "Guillaume Sarkozy a engagé son entreprise dans une politique visant à en faire un acteur majeur de la retraite complémentaire privée. Et il a trouvé
des alliés autrement plus puissants que lui, en l'occurrence la Caisse des dépôts et consignations (CDC), le bras armé financier de l'Etat, et sa filiale la Caisse nationale de prévoyance (CNP).
Ensemble, tous ces partenaires vont créer, le 1er janvier prochain, une société commune qui rêve de rafler une bonne part du marché qui se profile."

"Cette société n'aurait jamais vu le jour sans l'appui de l'Elysée", écrit Médiapart. En effet, la Caisse des dépôts et consignations est une institution publique présidée par un parlementaire.
Pour sa part, la Caisse nationale de prévoyance (CNP) est une filiale de la Caisse des dépôts et consignations, de la Banque postale et du groupe Caisses d'Epargne, lui-même présidé par François
Pérol, ancien secrétaire général adjoint de l'Elysée.

En outre, la Caisse des dépôts gère le Fonds de réserve des retraites. "Pourquoi la CDC se lance-t-elle dans pareille aventure pour faire le jeu du système adverse, celui par capitalisation?",
demande Médiapart. "Et pourquoi, de surcroît, le faire avec une entreprise dont le patron est le frère du chef de l'Etat?"

L'enjeu n'est pas mince. Le marché pourrait représenter "40 à 100 milliards d'euros" : en fonction de l'aspect final de la réforme, les Français connaîtront une baisse plus ou moins considérable du
taux de remplacement, c'est-à-dire du montant de la pension rapporté au salaire, et donc se précipiteront sur les systèmes de retraite complémentaire. Médiapart publie notamment un "business plan"
confidentiel, qui fixe pour objectif une part de marche de "17%" d'ici dix ans.


Présentation

  • : REUNIR ET ENTREPRENDRE POUR FONTENAY
  • : REF est une association qui a pour but de rassembler toutes les personnes qui se reconnaissent dans les valeurs de la droite républicaine et du centre à Fontenay le Comte.
  • Contact

Notre but

Réflechir, débattre et proposer un projet alternatif et crédible aux Fontenaisiens en 2014.

Rechercher

L'Equipe

        REF compte environ 60 membres. Certains sont actifs dans un mouvement politique ou simples sympatisants(UMP, UDI, Modem, DVD, etc..), d'autres soutiennent seulement notre action de rassemblement au service des Fontenaisiens.

Le bureau est composé de 6 membres, assisté de 12 membres supplémentaires au sein du conseil d'administration.


  
 Ludovic HOCBON              Jean Michel LALERE    

       Président                    Vice président       

      ludoIMG 0225                   lalereIMG 0228 

 

 

    Delphine BEZIAT             Hervé BOIGEOL 

       Secrétaire                   Secrétaire adjoint

          delph                 boigeol

 

 

Christelle TRUDEAU           Leslie GAILLARD  

        Trésorière                  Trésorière adjointe 

       IMG 0222                     leslie 

Archives

Comment adherer à REF ?

           Pour nous rejoindre, c'est très simple, il suffit de remplir le formulaire ci joint, accompagné du montant de la cotisation. Le bureau de REF validera ou non votre adhésion.


Vous participerez ainsi à la dynamique de rassemblement de la droite et du centre à Fontenay le comte.

 

  Bulletin-d-adhesion-REF-2013 Bulletin-d-adhesion-REF-2013

 





Pages