Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 août 2010 1 02 /08 /août /2010 22:20

Encore une nouvelle catastrophique pour Fontenay le Comte.

Encore des emplois perdus.

Encore un mauvais coup pour l'économie locale.

Cependant, le problème de la maison d'arrêt ne date pas d'aujourd'hui. L'emplacement, la vétusté de l'établissement, la surpopulation, ont maintes fois été sujets à discussions, pour ne pas dire plus. Nous ne pouvons qu'approuver les diverses déclarations de tout bord, avec quand même quelque étonnement sur celle de notre édile. En effet, pour lui, cette fermeture est le résultat du cynisme, de l'arbitraire, d'une décision politique.

On nous parle de grand dérangement des services publics. Avant de tirer à boulets rouges sur l'Etat, nous, nous posons quelques questions pertinentes dont les réponses devraient intéresser les Fontenaisiens.

Quelles ont été les vraies démarches auprès des différentes tutelles?

On nous parle de solutions concrètes qui ont été proposées, quelles sont-elles hormis un terrain? A quel endroit?

Quelles sont les autres solutions?.

Cette réaction du premier magistrat aurait-elle été la même si le transfert avait été soutenu par la Région?

Et si le Ministre de la Justice était socialiste, quelle aurait-été la réaction?

Quant à ce qui est aberrant, c'est que rien n'a été fait depuis plusieurs années, tout domaine confondu, et que le chemin du renouveau tant promis et espéré pour Fontenay le Comte se fait attendre, et sans doute pour longtemps.

Repost 0
Published by REF
commenter cet article
21 juillet 2010 3 21 /07 /juillet /2010 16:05

 

Oui l'espoir renait, le titre d'un média "feu vert pour l'autoroute A 831", rapporte les propos de Dominique Bussereau confirmant la réalisation de cette autoroute.

Mais que de temps perdu en palabres, faux-procès, contradictions et mauvaise foi.

La LPO n'est donc plus hostile à l'autoroute puisque son rapport donne un avis favorable assorti de préconisations (aménagements) pour une autoroute écologique.

Le Ministre des transports assure qu'il sera tenu compte de cette préconisation.

Reste maintenant le délai. Espérons qu'il soit le plus court possible la déclaration d'utilité publique a été faite en 2005, il y a urgence.

Les régions et départements ont un besoin crucial de cette infrastructure pour leur développement économique. Mais bien au-delà des régions et départements, notre Sud-Vendée, Fontenay le Comte et la communauté de communes du pays de Fontenay profiteront d'une énorme bouffée d'oxygène dans le marasme économique dans lequel nous sommes plongés depuis de nombreux mois, pour ne pas dire des années…….

La situation géographique sur cet axe nord/sud de notre territoire est un atout favorisant l'implantation de nouvelles entreprises.

Reste à nos élus de ne plus attendre pour prendre leur bâton de pèlerin afin de vendre ce territoire Sud-Vendéen.

Repost 0
Published by REF
commenter cet article
14 juin 2010 1 14 /06 /juin /2010 22:15

Nombreux sont les fontenaisiens qui travaillent à Niort ou doivent se rendre dans les grandes villes comme Paris ou Bordeaux, au quotidien. L’idéal pour eux est de faire l’aller et retour dans la même journée. Ne disposant pas du dossier d’études de la remise en route de la ligne ferrovière Fontenay-Niort, REF tient un raisonnement simple basé sur des faits précis : la facilité et la rapidité de transport et la fréquentation attendue de la ligne quotidiennement.

* La facilité et donc la rapidité de  transport de Fontenay-le-Comte à Paris ou à Bordeaux par exemple : la durée moyenne de trajet en train entre Niort et Paris est de 2 heures et trente minutes, entre Niort et Bordeaux de 3 heures et quatorze minutes. Le trajet routier entre Fontenay et Niort-gare demande 45 minutes, en voiture, 55 minutes en bus, probablement moins en train, misons sur 35 minutes en moyenne, car le train s’arrêtera à Benêt, Oulmes.... Le temps écoulé entre Fontenay et Paris devient  3h15 si le voyageur prend sa voiture, 3h25 s’il prend le bus et 3h05 s’il prend un train. Le calcul est le même pour Fontenay-le-Comte - Bordeaux.

Les mêmes calculs sur le trajet Fontenay-le-Comte – Poitiers-centre- Paris ou Bordeaux réduisent le temps de voyage à 2h30 : 1h (route) + 1h30(TGV) pour Paris et à 3h00 : 1h00 (route) + 2h00 (TER + TGV) pour Bordeaux. Le temps de garage de la voiture au parking est le même à Niort ou à Poitiers.

La fréquence des trains proposée au départ de Poitiers est deux fois supérieure à celle au départ de Niort quel que soit le moment de la journée. Ce rapport s’applique également au départ de Paris ou de Bordeaux. Une souplesse et un choix avantageux pour notre voyageur pressé car actif, qui prend sa voiture pour Poitiers et de là, prend le TGV.

* La fréquentation : Un récent article paru dans la presse faisait écho d’une estimation de 250 passagers par jour répartis sur 7 allers/retours entre Fontenay-le-Comte et Niort : cela représenterait en moyenne 18 passagers par trajet en train. Si le Conseil régional de Mr Fillon a toujours refusé de financer cette ligne, c’est bien parce que, quand bien même celui-ci financerait sa réfection, la trop faible fréquentation de la ligne ne permettrait pas à la SNCF ou à toute autre entreprise de transport ferroviaire, de rentabiliser ses machines et son personnel, même restreint. De plus, REF rappelle que le Conseil Régional socialiste et vert récemment élu, a refusé toute subvention aux transports en Vendée durant son mandat…

Bien sûr l’argument écologique ne doit pas être négligé, le train étant toujours plus « vert » que la voiture. Mais, pour beaucoup de Fontenaisiens, la voiture restera une obligation pour se rendre à la gare de Fontenay depuis leur domicile. Le bus, moins polluant car transportant plus de passagers qu’une voiture, n’est jamais rempli quotidiennement quelle que soit l’heure du trajet. Les horaires de ces bus sont pourtant calqués sur les horaires de départs et d’arrivées de train à la gare de Niort ! Si malgré l’adaptation des bus aux horaires de train, la fréquentation des bus est limitée, il ne faut pas espérer que le train changera les mentalités de nos concitoyens, écologie ou pas ! De plus, difficile de savoir si les trajets de ces bus sont financièrement à l’équilibre ou en déficit…

Dans ce contexte économique difficile, avec une vie professionnelle qui demande toujours d’aller plus vite et plus loin, qui peut prétendre remettre en fonction un système de transport certes écologique mais financièrement non rentable et plus long en temps de voyage que le trajet Fontenay-Poitiers-Paris (Bordeaux) ?

Repost 0
Published by REF
commenter cet article
10 juin 2010 4 10 /06 /juin /2010 07:38

 

Les solutions suivantes seraient largement insuffisantes pour combler un déficit de 32 milliards d’euros en 2010 :

augmenter l’impôt sur le revenu de 50% entraînerait un gain de 25 milliards d’euros (manqueraient 7 milliards d’euros)

supprimer le bouclier fiscal  rapporterait au maximum 600 millions d’euros. Le principe de travailler pour l’Etat un jour sur deux n’est pas un privilège, c’est juste normal.

Taxer les stock-options à 100% rapporterait seulement 2 milliards d’euros (reste à combler 94% du déficit de 2010 !)

L’éternelle proposition des socialistes, taxer les riches, n’est toujours pas constructive ni efficace. Les riches sont déjà taxés et lourdement. Le poids des prélèvements obligatoires est déjà très élevé en France, par rapport à nos partenaires européens : 43% en 2008 contre 27% aux Etats-Unis, 36% en Allemagne et 33% en Espagne. Cela n’a pas empêché la pauvreté et la précarité d’augmenter dans notre pays, depuis 20 ans, sous les gouvernements de gauche, malgré la création de la CSG et de la RDS, impôts supplémentaires obligatoires.

Sur 35 millions de foyers français, seuls 54,3% (19 millions) paient des impôts. Les personnes qui paient des impôts sont généralement heureuses de contribuer à cette solidarité nationale, car cela signifie qu’elles travaillent et vivent de ce travail. Si l’Etat prend davantage que 50% de leurs revenus, qui aura envie de travailler gratuitement plus de 6 mois par an et avoir une perte de revenus au final ? Où seraient alors les valeurs du travail ? Pourquoi ne pas profiter des aides et travailler moins ?

Augmenter la CSG, les cotisations ou les impôts serait contre-productif dans la mesure où le niveau de vie des français diminuerait, la compétitivité de la France et la croissance donc l’emploi seraient plombés. Augmenter tout prélèvement des revenus des français et des entreprises freinerait l’économie française, alors que l’Etat fait tout pour la stimuler surtout depuis la crise économique de 2009.

Le propre de l’Homme étant de s’adapter aux circonstances, il est donc temps de s’adapter aux nouvelles conditions de vie en France : augmentation de l’espérance de vie (y compris en bonne santé), technicité (pénibilité moindre). Il est donc logique de travailler plus longtemps si on vit plus longtemps et mieux. Défendre des acquis obtenus à juste titre voici 70 ans, revient à vouloir maintenir notre pays au Moyen-Âge alors que voici le siècle des Lumières ! De nouveaux acquis peuvent être négociés, équitablement, tout en protégeant le droit à une retraite décente pour tous ! Rester sur les vieux acquis, pourrait conduire à la suppression des retraites et ce seraient les plus pauvres qui en seraient les victimes.

Résoudre le problème du financement des retraites est par conséquent un challenge économique, juridique et social. La solution idéale reste à trouver et vite, très vite.

Repost 0
Published by REF
commenter cet article
27 mai 2010 4 27 /05 /mai /2010 22:46


REF salue la démission d'Anne Boutella, Bernard Grayon et Jean-Pierre Léger du conseil municipal. Cette décision est tout à leur honneur. Ils ont fait prévaloir l'intérêt collectif sur l'intérêt individuel face à une situation de blocage née du mode de
fonctionnement de Mr Coulas.

Cela reste un échec mais servira surement de révélateur pour les fontenaisiens.

Pour REF, l'avenir des fontenaisiens passe par l'adéquation et la réponse
aux attentes réelles.

L'emploi, la croissance économique sont des priorités, et beaucoup trop
l'oublient en pensant à des destins et ambitions personnelles.

Hier comme demain, nous allons travailler avec tous ceux qui veulent à
repositionner Fontenay le Comte et répondre aux vrai besoins de la
collectivités.

 

Ci joint le communique de presse des élus

Communiqu- de presse 27.05[1] Communiqu- de presse 27.05[1]

Repost 0
Published by REF
commenter cet article
18 mai 2010 2 18 /05 /mai /2010 13:46

 

La disparition d’un media local (radio, télé, journal) quel qu’il soit, est toujours la fin d’un espace démocratique de proximité. La fin de TSV (Télé Sud Vendée) en est une illustration parfaite que REF regrette. Cependant, il semble que la priorité de la municipalité soit surtout de continuer à assurer son action de communication (ou de propagande ) lors de la retransmission du conseil municipal.


En effet, la tenue d'un conseil municipal extraordinaire concernant ce dossier, le mercredi 12 mai, semble totalement excessive. Engager 50 000 € par an pour cette action alors que l’urgence des fontenaisiens semble être ailleurs, c'est une erreur de jugement et de priorités.

 

De plus, REF s’interroge sur le modèle économique de cette Télé alors qu’on apprenait le même jour (d’après les Echos du 17 mai) que ANGERS 7, la télévision de la ville d’Angers était en liquidation judiciaire et que NANTES 7 avait déposé son bilan en août 2009. Il semble que notre maire ignore les difficultés audiovisuelles des autres villes socialistes de notre région.

 

On apprend également que le syndicat mixte du marais poitevin et d’autres collectivités pourrait être associé à cette opération en retransmettant probablement sur le canal. On peut objectivement douter de l’impartialité et de la pluralité de ce nouveau média qui aura pour unique but la diffusion de la parole Verte-Gauche de nos élus régionaux.

 

REF déplore la multiplication des actions engagées de la ville et de la communauté de communes dans des projets continuellement déficitaires tels que la piscine, l’espace culturel, le Parcabout, ou bien encore le pôle automobile.

 

Certes, une ville doit investir dans des infrastructures et son cadre de vie. Mais il y a une règle qui vaut pour tous: La richesse ne se partage qu’après l’avoir gagnée.

 

Cette réalité économique ne semble pas faire partie des préceptes de notre premier magistrat.

Repost 0
Published by REF
commenter cet article
3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 22:08

 On ne peut pas être toujours opposé à tout …. Le Week ‘nRide du 18 avril dernier à Fontenay-le-Comte fut une grande réussite. Né de la volonté d’une association sportive locale FLC-dirt, organisé par des jeunes fontenaisiens, qui ont sollicité et obtenu le soutien de la mairie, des entreprises locales et des commerçants, il a permis de montrer le dynamisme de nos jeunes et leur responsabilité. Aucun accident n’a été déploré durant les heures de démonstration. Des jeunes riders de tout l’Ouest de la France sont venus participer à cette belle démonstration. Depuis le Finistère jusqu’aux Landes, la ville de Fontenay-le-Comte est maintenant connue pour cet évènement dans le milieu sportif du vélo type « RIDE ». Les difficultés de stationnement ou de circulation sont bien dérisoires, un WE par an, et n’étaient pas insurmontables. Lorsque les arbres de la place Viète sont élagués ou lorsque les jardiniers interviennent sur les côtés de cette place, et que des déviations sont organisées, nul ne prend sa plume pour dénoncer la mauvaise circulation, car c’est pour la bonne cause ! Et si ce « Week’nride » était justement une bonne cause ? Les commerçants ont vu des jeunes et leurs accompagnateurs débarquer en ville et consommer, et les fidèles du marché et des Halles s’y sont rendus néanmoins. L’entraide des uns et des autres pour mettre en place les obstacles fut un bel exemple de solidarité, pour une fois les petits groupes de certains jeunes ne traînaient le Week-End sur la place Viète assis sur les bancs à boire des bières… Pour une fois qu'un événement dynamique a lieu à Fontenay il ne faut surtout pas s’en priver. Cette victoire est celle de notre jeunesse qui est actrice de ses ambitions sans attendre les hypothétiques réalisations de promesse de campagne (bowling par exemple). C'est pourquoi REF se félicite de cette manifestation car elle reflète bien la notion d'union et d'ambition qui manque à Fontenay et à certains anciens candidats aux municipales.

Repost 0
Published by REF
commenter cet article
22 avril 2010 4 22 /04 /avril /2010 19:20

            Nous, adhérents de "Réunir et Entreprendre pour Fontenay", tenons à apporter les précisions suivantes quant à l'appartenance d’Alain Coulas à notre association.

            Alain Coulas n’a aucun lien avec notre association, bien que celle-ci soit issue d'un grand nombre d’anciens colistiers.

            Il n'est pas adhérent, encore moins membre du conseil d'administration ou du bureau.

            Nous tenons à porter à la connaissance des Fontenaisiens cet état de fait, car nous ne pouvons accepter d'être assimilés à l’immobilité d’Alain Coulas et de subir les retombées négatives des attaques et discours tenus par celui-ci.                                                     

            Depuis sa création en septembre 2008, notre association se veut être, celle du rassemblement de la droite et du centre à Fontenay le Comte.

            REF a procédé, en octobre 2009, au renouvellement de son bureau, celui-ci dénoncera fermement ceux qui se servent d'elle comme d'un faire-valoir pour des intérêts personnels au détriment du projet de REF qui a pour seul but, le rassemblement et le développement de notre ville.

 

 

Le bureau de REF.

Repost 0
Published by REF
commenter cet article
10 avril 2010 6 10 /04 /avril /2010 10:24

Le tribunal de commerce de Lisieux a placé le groupe en redressement judiciaire. Paradoxalement, il s'agit peut-être d'une bonne nouvelle. Les repreneurs doivent se faire connaître.

plysorol usine

 

Quasiment un an, après avoir applaudi Guohua Zhang, l'industriel chinois désigné comme repreneur en mars 2009, les salariés se retrouvent à nouveau dans la tourmente. Le tribunal de commerce de Lisieux, l'avocat du comité central d'entreprise (CCE), Me Philippe Brun, ont annoncé ce vendredi 9 avril 2010 ce que tous espéraient : le placement du groupe Plysorol en redressement judiciaire. " C'est la moins mauvaise situation.

 

plysorol-placé-en-redressement-judiciaire

 

Mais Le cauchemar n'est pourtant pas terminé : le fabricant de contreplaqué affiche un passif réévalué à 11 millions d'euros. Le tribunal a déclaré la cessation de paiement avec effet au 30 septembre 2009. En France, le bois n'arrive plus à quai depuis des mois. Visiblement, l’entreprise a été volontairement pillée et les engagements pris non pas été tenus. Au Gabon, le patrimoine des deux filières gabonaises vient d'être bradé : les engins et véhicules de fonction ont été vendus à une société chinoise, les permis forestiers de plus de 800 000 ha ont failli être cédés à la même entreprise.

 

À Fontenay, c’est le soulagement qui prédomine. Une cinquantaine de salariés ont manifesté hier matin devant leur usine en distribuant des tracts aux automobilistes. Une action symbolique en attendant le résultat de l'audience. L'annonce du redressement judiciaire, par le biais des représentants du personnel présents à Lisieux, a apporté du soulagement chez les salariés fontenaisiens. " On a écarté l'actionnaire chinois. Il nous reste maintenant à savoir comment on va être repris et dans quelles conditions. En attendant de connaître les offres de futurs repreneurs, le tribunal de commerce a fixé une prochaine audience au 26 mai.

 

video-plysorol

 

 

C’est un sentiment d’énorme gâchis qui domine aujourd’hui. Mais l’heure n’est pas à trouver des responsables. Nous devons tous, habitants du bassin de Fontenay, élus de droite ou de gauche, syndicats et entrepreneurs, nous sentir solidaires de cette belle entreprise. Si nous ne nous battons pas une fois encore pour Plysorol, après SKF, après Thoinard, à qui le tour ?

 

Des solutions existent, plusieurs repreneurs se sont déjà fait connaître, certains sont des industriels du bois, d’autres des cadres de l’entreprise. On peut aussi imaginer une reprise de PLYSOROL par ses salariés sous forme d’une SCOP et à ce moment-là, les pouvoirs publics ont le devoir d’épauler cette entreprise.

Une chose est sûre, l’avenir de PLYSOROL doit désormais se faire sans l’actionnaire chinois, dont le passage a été fortement préjudiciable pour l’entreprise.

 

 Espérons qu’il n’est pas trop tard !

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by REF
commenter cet article
2 avril 2010 5 02 /04 /avril /2010 16:10

Un effet d’annonce, comme beaucoup d’autres, a eu lieu voici quelques semaines à Fontenay-le-Comte concernant la création d’un bowling, PROMESSE DE CAMPAGNE DU MAIRE.

 

Qu’en est-il à ce jour  face à une année de crise ?

Les partenaires financiers et les banques suivent-ils ce projet,somme toute intéressant mais coûteux ?

 

Que se passera-t-il si l’investisseur privé se retire ? Après La Gare (Espace René Cassin), la médiathèque, et la piscine municipale, aurons-nous encore un nouvel investissement non rentable à la charge des Fontenaisiens ?

 

Certes ces installations sont attractives mais elles ne doivent en rien contrecarrer et retarder tous les projets économiques générateurs d’emplois dont on a tant besoin.

 

Offrir aux Fontenaisiens des espaces ludiques et culturels, oui, bien sûr, mais avant de partager des richesses, il convient de se donner les moyens d'en créer.

   

Où sont les priorités de l’équipe municipale de Fontenay le comte ? Quelle est la stratégie économique du Maire ? Le pôle automobile et les nombreux emplois qu'il générera sera t'il suffisant pour faire face au désastre économique dans lequel se trouve notre ville ?

 

Affaire à suivre !

 

Repost 0
Published by REF
commenter cet article

Présentation

  • : REUNIR ET ENTREPRENDRE POUR FONTENAY
  • : REF est une association qui a pour but de rassembler toutes les personnes qui se reconnaissent dans les valeurs de la droite républicaine et du centre à Fontenay le Comte.
  • Contact

Notre but

Réflechir, débattre et proposer un projet alternatif et crédible aux Fontenaisiens en 2014.

Rechercher

L'Equipe

        REF compte environ 60 membres. Certains sont actifs dans un mouvement politique ou simples sympatisants(UMP, UDI, Modem, DVD, etc..), d'autres soutiennent seulement notre action de rassemblement au service des Fontenaisiens.

Le bureau est composé de 6 membres, assisté de 12 membres supplémentaires au sein du conseil d'administration.


  
 Ludovic HOCBON              Jean Michel LALERE    

       Président                    Vice président       

      ludoIMG 0225                   lalereIMG 0228 

 

 

    Delphine BEZIAT             Hervé BOIGEOL 

       Secrétaire                   Secrétaire adjoint

          delph                 boigeol

 

 

Christelle TRUDEAU           Leslie GAILLARD  

        Trésorière                  Trésorière adjointe 

       IMG 0222                     leslie 

Archives

Comment adherer à REF ?

           Pour nous rejoindre, c'est très simple, il suffit de remplir le formulaire ci joint, accompagné du montant de la cotisation. Le bureau de REF validera ou non votre adhésion.


Vous participerez ainsi à la dynamique de rassemblement de la droite et du centre à Fontenay le comte.

 

  Bulletin-d-adhesion-REF-2013 Bulletin-d-adhesion-REF-2013

 





Pages